Death of the artist

Autoproduit

Elsiane, leur album Death of the artist sur Longueur d'OndesLe binôme montréalais a surmonté moult obstacles pour réaliser son troisième opus… Après avoir traversé une grande crise, autant sur le plan personnel que professionnel et une campagne de sociofinancement réussie, la période de gestation de leur troisième album est enfin terminée ! Suite à la parution de Hybrid (2007) et de Mechanics of emotions (2012), le duo a su se faire désirer, même si ce n’était souvent que malgré lui. Tribulations, conflits, questionnements et réflexions lucides sont traduits en émotions, tantôt mélancoliques, tantôt remplis d’espoir. Stephane Sotto assure toujours autant au niveau des somptueux arrangements et Elsieanne Caplette conserve toute la magie et les subtilités qui caractérisent son chant unique. Leurs collaborations antécédentes avec le Cirque du Soleil ajoutent un certain aspect grandiose aux pièces de cet enregistrement. Pensez à Lamb, Portishead, Stateless et Sneaker Pimps. Une œuvre qui porte le trip-hop plus loin avec une intensité peu commune.

>> Site d’Elsiane

PASCAL DESLAURIERS

À écouter en priorité : “The calling”, “Beginning of the end” et “Ascend”.

 

Publié le