Let me be gone

Musique Sauvage / [PIAS]

Slow Joe & The Ginger Accident, Let me be gone sur Longueur d'OndesL’histoire est folle ! Rien que ça. En 2009, l’artiste jouait aux Trans Musicales avec Cédric de la Chapelle, après un demi-siècle de ressac entre Bombay, Goa et Delhi. Un paquet de décades qui avait su tanner une voix. Et une errance ayant permis d’assombrir des centaines de carnets… Suffisamment pour disserter sur l’incurabilité de la vie (!) et ses stigmates : le goût de la défonce et du pavé, la solitude et l’amour perdu. Il aura donc fallu la rencontre avec un musicien lyonnais, de passage deux ans plus tôt, pour que s’interrompe l’injustice… 300 concerts et deux albums plus tard, l’Indien s’est pourtant envolé une dernière fois, sans jamais retomber. On est le 1er mai 2016, en plein mix du 3e album, et l’anévrisme a finalement eu raison de ses 73 ans… Ne reste alors qu’un témoignage émouvant, où la langue anglaise joue les passeurs aux idylles impossibles, aventures mystiques et autres réflexions métaphysiques. Testament blues des sans-grades avec le rêve comme seul espoir.

À écouter en priorité : “God damn the pusherman”, “My sway”.

>> Site : facebook.com/slowjoemusic

SAMUEL DEGASNE

 

Publié le