:passage:

Internexterne

Ottilie [B], l'album :passage: sur Longueur d'OndesLibérez le passage, ouvrez les frontières. Dans son second album, Ottilie construit des ponts entre des terres très éloignées. Boogie, musiques électroniques, instruments traditionnels et world music ; toutes ces familles se fondent dans la brèche ouverte par l’artiste. Dans cette joyeuse ménagerie, elle nous dit la vie en ne cessant de l’interroger et de la contempler. Chaque morceau est un surprenant tableau organique, fait de reliefs. Les rythmes et les voix se répondent, se suivent, ne se ressemblent pas. Tantôt la tension est palpable, et ensuite l’on fait face à des flots langoureux de guitare. Tout comme Camille, elle s’inscrit dans ce mouvement fait de femmes qui par leurs voix, leurs rythmes et leurs corps parviennent à réinventer la chanson française. Avec cet album, elle en devient assurément le porte-étendard. Entre fragilité et gravité, cette œuvre collective et plurielle finira de vous convaincre de chausser vos baskets et de prendre la route.

À écouter en priorité : “Tout doit disparaitre”, “Die Before”.

>> Site : ottilieb.wordpress.com

VALENTIN CHOMIENNE