Dance to the ring in our ears

Platinum Records

Sweat Like An Ape !, Dance to the ring in our ears sur Longueur d'OndesQui a dit que le songwriting devait se cantonner à l’intimité et à la mélancolie ? Ici la composition profonde s’allie à la foudre d’un collectif. Plus racé que le viscéral premier Sixty sinking sailing ships, ce deuxième album des Bordelais joue avec les contrastes. Les moments de tension sont (re)poussés en profondeur, à fleur de peau, jusqu’au riff ou au groove final. Car chez eux, ça danse toujours. Cette fusion de la rage et de l’extase se dessine sous les accords chantants d’une guitare fille de Jonathan Richman. Les climats s’avèrent variés, les compositions sont étoffées et peaufinées. Le corps à corps se fait tout autant brusque que charmeur. Moins à la recherche de l’immédiateté qu’auparavant, Sweat like an ape ! acquiert néanmoins une efficacité indéniable sur nombre de titres comme “High moon”. Il ne reste qu’à souhaiter qu’ils la décrochent.

À écouter en priorité : “High moon”.

>> Site de Sweat like an ape !

VINCENT MICHAUD

 

Publié le