Lagon Noir sur Longueur d'Ondes

 

Bordeaux, c’est bien connu, possède un vivier de musiciens particulièrement dense et il n’est a priori pas prêt de s’étioler. Mais les structures pour les accompagner vers la professionnalisation peuvent parfois manquer. C’est dans ce contexte qu’est né en janvier dernier le projet associatif Lagon Noir, créé par Ophélie Herraire. « Il y a quelques années, j’aidais bénévolement des groupes comme SWY ou Sweat Baby Sweat, je travaillais à côté pour différents festivals (Vibrations Urbaines, Jalles House Rock, Lacanau Pro, Reggae Sun Ska…). J’ai rencontré le groupe Blackbird Hill en 2015, j’ai eu un vrai coup de cœur et j’ai eu envie de m’investir dans le projet d’une façon ou d’une autre, d’abord comme bookeuse puis, de fil en aiguille, je suis devenue leur manager. Au gré des rencontres, j’ai eu envie de proposer mon aide à d’autres groupes, et voilà comment j’en suis venue à monter Lagon Noir. », explique-t-elle. Au Pays des Matins Calmes, Blackbird Hill, Sweat Like an Ape ! et The Swinging Dice sont autant de groupes bordelais en développement figurant dans le catalogue d’accompagnement de cette Bordelaise active, qui organise parallèlement des concerts. L’occasion d’aller jeter une oreille sur ses poulains et suivre leurs actus respectives (entre sorties de disques et concerts pour les uns, Release Party ou campagne de financement participatif pour les autres, etc.)

 

>> Plus d’infos :  lagon-noir.fr

Publié le