“City Trash”


 

Présentations

Ugo : Hello, je m’appelle Ugo, je joue de la guitare et chante / crie. Double Cheese existe depuis 2014, la formation originelle en duo a changé au fil des années, la line up aussi, et nous voici en 2017 en trio. On a sorti depuis les débuts sur support physique : une démo K7, un split avec les Coffee Saucers et un 45 tours.

Anthony : Salut, moi c’est Anthony, batteur de formation métal et rock. Avec le monde de Double Cheese et nos univers respectifs, on a plein de trucs à proposer et à raconter, plus barrés les uns que les autres.

Willy : Salut moi c’est Willy, je joue de la basse et crie un peu de temps en temps. Je fais aussi de la guitare / chant dans d’autres projets plus orientés punk. Ami de longue date d’Ugo, lorsqu’il m’a proposé d’intégrer la formation, j’ai tout de suite accepté !

 

« City Trash »

Ugo : Alors « City Trash », c’est un peu compliqué mais je vais essayer de faire court, on a sorti un 45 tours sur Frantic City en 2016 qui s’appelle I hate the 60’s. S’en est suivie une mini-tournée qui nous a amenés jusqu’en Hollande avec l’ancienne line up. Lors de cette tournée, j’ai perdu un sacré morceau de matière cérébrale et plus particulièrement lors de la soirée organisée par le fanzine City Trash au Vera à Groningen. Ce morceau, c’est un hommage et aussi une sorte de récit un peu fou de cette aventure-là. D’où les paroles incompréhensibles.

Anthony : Ugo a résumé le plus important sur l’histoire du morceau. Je pense que le côté décérébré de la rythmique drum se fait ressentir sur le couplet, ce qui donne le côté trash.

Willy : Cc’est aussi car c’est le premier morceau que nous avons composé musicalement tous les trois à partir de rien. On n’avait aucune base, on a pris nos instrus, on s’est lancés et une heure, après le morceau était là.

 

Clip

Ugo : Quand on a su que l’album sortirait sur Adrenalin Fix Music, Beast Records & Stryckhnine Recordz, on a tout de suite pensé à faire un clip. Or il fallait le faire vite et avec des moyens plus que réduits. On s’est assis pour en parler et on est arrivés à cette histoire à dormir debout d’un homme-requin qui nous suit. On avait envie de faire participer nos amis et de faire des plans sur la plage, sauf que le clip est tourné en février… Bref on a passé des heures à faire et refaire les plans les pieds dans l’eau avec une température extérieure de 4° et dans l’eau de 10°, c’était compliqué !

Anthony : On a poussé David (que je remercie mille fois d’être venu réaliser ce clip) à le faire tenir qu’en une journée de tournage. Mais deux heures dans l’eau au mois de février, faut être con !

Willy : Le clip a été pensé autour d’une table et de quelques verres. On avait la plage comme base, et le reste a suivi. On voulait un truc un peu fou, décalé.

 

Projets

Ugo: Beaucoup de choses pour Double Cheese en 2017 ! La sortie de notre 1er album sur Adrenalin Fix Music, Beast Records & Stryckhnine Recordz, un tour de France qui démarrera en avril et qui s’étalera sur presque toute l’année et une tournée Européenne en octobre. Après tout ça, on retournera voir Lo’ Spider à Toulouse pour enregistrer de quoi faire un deuxième album !

Anthony : Plein de dates cette année, une tournée Eu (un rêve de gosse). Ensuite, espérons en 2018 encore plus de dates, plus de nouveaux morceaux, plus de tout !

>> Site : doublecheeese.bandcamp.com

Publié le