@ festival du Schmoul 2017 ©Abigail Friard - Longueur d'Ondes

 

27 & 28 janvier 2017
Salle des fêtes de Bain-de-Bretagne

Un vendredi au pays de Mr Schmoul Brouk

HISTOIRE : Intrigués par l’intitulé du festival (Schmoul Brouk : aussi drôle à dire qu’à voir écrit !), nous sommes allés chercher auprès de l’orga la petite histoire derrière ce drôle de nom. Il se trouve que tout est parti d’un feuilleton radiophonique en 1998 sur Zenith FM, le personnage Schmoul Brouk (inspiré de « Schmilblick ») est créé. Il est maintenant la mascotte de l’association du même nom et du festival qui fête sa 16ème édition.

CADRE : La salle des fêtes de Bain-de-Bretagne s’est aménagée une deuxième scène, faisant face à celle principale assez impressionnante.

MÉTÉO : Fine pluie dans la nuit.

PROGRAMMATIONS : Contemplation des affiches des festivals de 2002 à aujourd’hui : un choix d’artistes dans lequel on se reconnaît complètement. Des artistes très rock, indés et émergents.

PUBLIC : Un festival par et pour les habitants et les communes voisines. Un événement local, rassembleur, pour la découverte et les amoureux du rock. Ambiance de fête joviale de fête de village.

BOF : Toybloïd. Une énergie plaisante mais une musique lassante à la longue. Un gros travail à faire sur les paroles.

DÉCOUVERTE : Norma. Ambiance feutrée, scène drapée de velours rouge carmin. Que ce soit une chanson rock ou une ballade romantique, on reste captivés. Absolument envoûtante, on ne lâche pas Norma du regard et on ne veut pas que cela se finisse.

CONFIRMATION : Las Aves. Show survolté. Une bonne énergie distillée tout au long du concert. Une superbe reprise de « Goodbye Moon » de Shivaree. Un guitariste possédé. Une chanteuse sur piles électriques. Excellent moment passé en leur compagnie !

ROCK’N’ROLL : Capsula. L’Argentine s’est invitée en Bretagne pour proposer un set rock à souhait, bilingue anglais / espagnol. Très plaisant !

TECHNIQUE : Un matériel lumière et son très impressionnant, peut-être trop : des machines trop puissantes qui causent des problèmes d’électricité et un son beaucoup trop fort qui empêche d’apprécier pleinement les concerts.

LE TRUC COOL : Les gobelets fluorescents. Bel effet du public dans le noir !

>> schmoulbrouk.com

Texte : Laura Boisset / Photos : Abigail Friard