Plaisirs américains

Mind Records / Bethlehem XXX

BERNARDINO FEMMINIELLI, Plaisirs américains - Longueur d'OndesPremier essai au long court pour ce Montréalais, aux affects libidinaux dégoulinants, qui entend raviver une flamme que l’on pensait depuis longtemps consumée. Exhumant des influences passéistes de toute beauté et non des moindres, de la période Gainsbarre aux élans disco post 70’s, ce disque est une invitation au pêché de chair. La voix du Canadien s’entend ainsi telle une caresse qui frôle l’épiderme, susurrant sur un ton salace bien des grivoiseries, baignées dans une salive collante. Jamais chantés, toujours parlés, les textes s’enchaînent, contant des souvenirs érotisés par le halo d’un néon crasseux et disjonctant dans la nuit noire. Une lumière un poil pornographique, source d’une musique diablement lascive, ébruitant ça et là les humeurs d’un auteur en proie à son désir, jamais totalement satisfait. Titillées de la sorte par ces ébats à la fois mentaux et physiques, bien des âmes risquent de se laisser glisser sur ce drap de soie parfumé d’une délicate sensualité.

A écouter en priorité : « Tatouage » et « Plaisirs américains »

A lire dans le magazine Longueur d’Ondes été 2016 / N° 78

Site de Bernardino Femminielli

JULIEN NAÏT-BOUDA

 

 

Publié le