Dynamo

Believe

PHILIPPE BARBOT, Dynamo sur Longueur d'OndesJournaliste musical reconnu depuis des lustres et “journaleur chantiste“ depuis un album (Point Barre en 2012), Philippe Barbot aime toujours les femmes et surtout chanter son amour (désespéré ou fantasmé) pour elles… Il délaisse ici sa folk teintée d’harmonica ou d’accordéon, pour des sons plus synthétiques. Dans le sillon des grands chanteurs à textes, Dynamo, en hommage à Alain Bashung (« Trompé d’érection ») , son influence majeure – dont il a écrit une biographie en 2000 -, a été converti à quatre mains avec Bertrand Louis. L’artiste semble happé par les courbes féminines («  Entre tes jambes », « Voyeur ») et tangue entre « Les jambes des dames ». Les boucles lancinantes, électro (« Au début du bout du rouleau ») ou acoustiques (« Quelqu’un d’autre ») enveloppent une voix rauque et ténébreuse à la Gainsbourg. S’autorisant toutes les fantaisies (« Animos »), il multiplie les références littéraires (« Voyeur » ), tord les sons et les expressions dans tous les sens (« Bis », « Point Barre 2 »). Dans le clip de « Veilleur de nuit », son fils Guillaume, acteur et réalisateur, se joue habilement des ombres et des couleurs fantomatiques de la nuit.

A écouter en priorité : « Les filles qui fument » en duo avec Jil Caplan, « Bis » et « Pourquoi tu r’viens pas ? ».

Site de Philippe Barbot

MARION COMBECAVE

 


Publié le