Mirage
(Météores)

SaycetUne météorite s’écrase dans la Cité Radieuse créant un halo de lumière éblouissant. L’image pourrait résumer ce troisième opus à la force incroyable. Saycet aura mit cinq ans pour mettre en place toutes les inventions poétiques et évanescentes que recèle ce voyage, en forme d’hommage aux souvenirs, une odyssée à part entière. Une architecture sonore taillée dans la poussière d’étoile où l’alliance des couches et des textures forme une envolée secrète dans les entrailles de la terre, du ciel et de la glace. Aux notes cristallines se mêlent des paysages lumineux que l’on devine à travers cette électronica auréolée d’une puissance organique qui vient du cœur. Sans oublier la voix de Phoene Somsavath qui flotte dans les airs, comme suspendue. Ces dix titres donneraient presque le vertige, tant le résultat est bluffant de maîtrise. Une malle au trésor des temps modernes, que l’on ouvre, le cœur battant et les oreilles attentives. Bien que mystique, ce “Mirage” n’est pas une hallucination ! saycet.org

Kamikal


Publié le