Epitaph
(Air Rytmo)

MoriartyPour suivre le groupe de folk-country depuis ses débuts, on sait leur processus créatif lent, longuement mûrit. Discuté, surtout. Comme si, pour lutter contre les différents caractères / influences des hôtes, la direction artistique de chaque élément devait obligatoirement passer par le tamis du collégial. Naît alors un consensus aux multiples racines et explications à tiroirs qui donne autant matière à écouter qu’à échanger. Après donc quelques escapades de la chanteuse Rosemary Standley et un précédent album (sans doute le meilleur) puisant dans les pillages de Dylan et Cash, revoici les six mercenaires du rêve américain déchu. Au final, si l’on regrette les duos mixtes de “Fugitives” qui cassaient le cristallin habituel, on apprécie le renouvellement dans les approches : rythmiques swing, doux xylophone, chœurs discrets… Et toujours cette économie bienvenue dans les arrangements. Un disque – à en juger le titre – que l’on espère comme un témoignage du passé plutôt qu’un au revoir. moriartyland.net

Samuel Degasne


Publié le