Time for the happiness
(Autoproduit)
AubeLD’album en album, l’évidence était de plus en plus forte et désormais, Aube L est bien décidée à littéralement le chanter sur tous les toits : elle est heu-reuse ! Mais comme elle le dit si bien, « Happiness is not an easy way », et sous un titre qui pourrait faire craindre le pire, sa musique évite finalement tout débordement de bonheur béat (mais pourrait-elle faire autrement ?) pour rester dans des tonalités que d’aucuns jugeront toujours sombres. Ce n’est donc pas de ce côté que nous trouverons la moindre déception, mais davantage dans des choix tels que l’avantage nettement pris par l’électronique et par des morceaux purement instrumentaux : le travail des textures qu’ils révèlent, tout en brouillages savamment maîtrisés et en contrastes entre synthétique et acoustique, fait cependant un peu perdre de sa consistance à son style si particulier. Si l’on ajoute à cela des morceaux et un ensemble décidément courts, on est tenté de penser qu’un peu plus de temps et de recul avant un prochain opus ne pourra que lui être profitable. www.aubel.biz

Jessica Boucher-Rétif


Publié le