LES NUITS BOTANIQUE
Du 12 au 27 mai 2014 à Bruxelles (Belgique)

Cadre : Salles de concert du Botanique  (Orangerie, Rotonde, Museum, Grand Salon de Concert !), un chapiteau dans les jardins du Botanique et le Cirque Royal.

Météo : variable, du soleil, de la pluie, des nuages, de l’orage, du soleil, un temps à la belge !

Carte d’identité : C’est en mai que le Botanique fait ses Nuits et ouvre ainsi la saison des festivals en Belgique. Le lieu rempli de magie laisse place à une programmation variée et pointue où les découvertes ont la possibilité de faire leurs preuves. Parmi les têtes déjà bien connues, Émilie Simon, Arno, Wax Tailor, Fauve, Catherine Ringer avec Plaza Francia, BRNS, Cascadeur, Cats on Trees. Une énergie rock s’étend sur Bruxelles durant quinze jours.

Les découvertes : « Long distance operators », création de Catherine Graindorge (Nick Cave, Detroit ) et Hugo Race (Nick Cave and the Bad Seeds, Hugo Race and the True Spirit, Sepiatone  …). La voix du chanteur australien est grave et vibrante, la violoniste belge a une place de leader qui chante des mélodies aquatiques. Le public siffle, se lève, rappelle et en veut encore… La voix funky d’Applause, les mélodies électroniques de Leaf House, le gros son de It It Anita, le hip-hop énergique de Coely, la création imagée de Carl et les Hommes-Boîtes, School is Cool percute. Sonic Cathédral clôture le festival en beauté. Troisième édition de cette création rassemblant un ensemble et des artistes de tous bords jouant dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles : magique.

Les confirmations : Florent Marchet, avec son cinquième album intergalactique « Bambi Galaxy », est suivi de ses trois anges de la musique tout habillés de noir. Il part à l’aventure et explore de nouvelles contrées. Wax Tailor and the Phonovisions Symphonic Orchestra jouent le dernier concert de leur tournée. Le DJ fait en grand : deux grands écrans vidéo + grand orchestre avec UNE chef d’orchestre.

Les + : Une grande place est laissée aux groupes émergents. La nuit belge est LA soirée à ne pas manquer lors des Nuits : un ticket unique pour toute la soirée donnant accès à toutes les salles permet au public de voir un maximum de groupes. L’accès au site est ouvert à tous, renforçant la convivialité du lieu, le contrôle des entrées se faisant dans les salles.

Les – : Dommage que l’une des plus jolies salles, le Museum (Grand Salon de Concert !) ne soit pas plus fréquentée par le public. La programmation tout en douceur est pourtant à la hauteur. Pas de passes prévus, ce qui rend l’accès à plusieurs concerts assez cher.

L’anecdote : Dans les allées des serres botaniques, il n’est pas rare de croiser des pointures comme Jacques Monnier (Paléo Festival) ou de tomber nez à nez avec Jean-Jacques Toux (Les Vieilles Charrues).

Prochaine édition : mai 2015

Céline Magain
Photos Denoual Coatleven

 


Publié le