Là sous la lune
(Transformances Prod)
ALCAZUne guitare légère, un harmonica, une voix brisée à la Higelin, celle de Jean-Yves, une autre chaude et délicate, celle de Vyviann, des chansons-rock, des ballades, des déclarations d’amour… à l’autre ou à la Vie. Il est ici question du “soleil de minuit chez les Inuits”, de “Limoulou, Québec, basse-ville”, de “bijou, caillou, hibou, p’tit loup”, de “blindés qui défilent”… et même du “P’tit bonheur” de Félix Leclerc. Mention spéciale à “Temps et tant” particulièrement réussi. Ce duo-couple qui dépeint “les gens qui sont des espèces d’anges” et ces “petites choses qui servent à rien” avec tendresse, n’est pas sans nous rappeler la poésie gracieuse d’un autre tandem amoureux (chapeau y compris) : Lili Cros & Thierry Chazelle… (“Reprendre la route” vs “Voyager léger” ?)
Le site.

Serge Beyer


Publié le