L’aube
(Zone Sensible)
Matthieu DavetteToujours à la basse, au chant et à l’écriture des textes, l’artiste parisien signe un deuxième album avec, cette fois-ci, la complicité de Thomas Petit et de cinq musiciens. Le premier opus, « Occident 2.0 », avait été réalisé en trio en 2009 sous le nom de Matthieu Davette Unit. Ici, le propos est davantage centré sur la « chanson parlée » que sur le « rock expérimental ». L’accent est mis sur les mots ; les atmosphères créées sont à leur service et les épousent avec grâce. Il est question d’amour, de paternité, de générations, de nostalgie, de temps qui passe, de ce qui change, en bien ou en mal. Le violoncelle s’illustre parfaitement dans « Le début d’autre chose », aux accents dub d’un bel effet. Le saxophone ténor pousse ses volutes sur « Désir (ressac de l’amer) » avec le chant discret d’une femme ou sur « Le chemin de l’école » porté par une voix d’enfant. « Ma génération » (celle de « Touche pas à mon pote ») dresse un portrait peu brillant de ce qu’elle est devenue aujourd’hui. matthieudavette.bandcamp.com/album/laube

Elsa Songis

Publié le