VS

AL’TARBA
« Ladies & Ladies »
(Banzaï Lab)
VSLes compositions variées, riches et à la finition soignée de ce six titres démarquent le beatmaker de la production abstract hip-hop actuelle. La « Femme » est placée au centre de ses préoccupations. Il nous propulse dans des atmosphères éclectiques, cinématographiques. Al’Tarba offre le micro à Bonnie Li ou encore à Jessica Fitoussi, sans qui il n’imaginait pas rendre cet hommage. altarba.bandcamp.com Johanna Turpeau


APPLE JELLY
« Control »
(Auto)
VSCela fait un peu de mal de l’avouer, mais on préférait Apple Jelly sur leurs albums précédents. La faute peut-être à un léger manque de variété auquel le groupe nous avait habitués. Normal sûrement pour un 5 titres, nous attendons donc avec impatience un album pour voir comment ils vont ajouter un peu de chair à des morceaux déjà efficaces… apple-jelly.com Emmanuel Denise


AuDEN
(Polydor)
VSOn avait découvert ce garçon au milieu d’un été ensoleillé et plein de promesses, on retrouve Adrien Daucé quelques saisons plus tard avec quatre titres pop-rock et un premier essai plutôt convaincant. Ses textes évoquent les amours déçues, sa musique, aérienne mais jamais tout à fait légère, convoque l’Amérique, et quand on fait le compte, il reste comme une certaine mélancolie. auden.fr Bastien Brun


COLO COLO
« Follow me down »
(A Quick One)
VSDifficile de ne pas penser à Phoenix (« Sticky hands of ») ou à MGMT (« Eilan’s oath ») sur ces six titres doucement psychédéliques. Les Lyonnais Jean Sébastien Nouveau (Les Marquises) et Martin Duru (Immune) empruntent le nom d’un fameux groupe de foot chilien et, cachés derrière une pochette adaptée au sujet, font aussi bien – voire mieux – que leurs prédécesseurs, à la fois dansants et mélancoliques. Un sans faute remarquable ! noomiz.com/colocolo Julien Deverre

 

COMING SOON
« Disappear here »
(Autoproduit)
VSUne pop exubérante, foisonnante, qui assume son ambition, c’est le programme de ce cinq titres. Le bling bling n’enlève rien à la qualité des mélodies, ni à la production au poil, ni à l’audace qui voit le groupe reprendre du Rihanna sans trembler. La marque d’une belle confiance en soi, méritée qui plus est.
comingsoonofficial.bandcamp.com Mickaël Choisi

 

DEAR CRIMINALS
« Weapons »
(Autoproduit)
VSPremier EP de Charles Lavoie (Lackofsleep), Frannie Holder et Vincent Legault (Random Recipe), cette petite bombe de six titres est chargée en munitions. Sorte de folk lo-fi électro intimiste, Dear Criminals a l’art des mélodies mélancoliques et des harmonies magiques. Les voix de Charles et Frannie semblent être faites pour naviguer ensemble, dans un voyage sans limites. dearcriminals.bandcamp.com Yolaine Maudet

 

DELBI
« Colors »
(Autoproduit)
VSCe cinq titres, d’une haute densité émotionnelle, a été réalisé à Bruxelles par Geoffrey Burton, guitariste d’Arno, Bashung… Le Lillois Delbi, chanteur multi-instrumentiste, a d’abord enregistré seul « Little life music » (2010) avant de se lancer en quatuor pour ce « Colors » très glam rock, avec une prédominance des synthés mêlés à des guitares saturées et une pointe de blues. delbimusic.com Elsa Songis

 

DR GEO
« The lo fi studies (Opus 1) »
(Chez Kito Kat)
VSOn retrouve dans ce disque cinq études qui décortiquent avec une sensibilité aérienne toutes les possibilités offertes par un Optigan, un clavier électronique lo-fi cheap produit en masse dans les années 70. Une idée un peu étonnante quand on connaît le disque précédent du bonhomme : imaginez les Black Keys qui se mettent à faire du Chinese Man. Et que cela fonctionne bien ! drgeo.bandcamp.com Emmanuel Denise


DTWICE
« Night shield »
(Do You Like)
VSLe premier titre, « Devil’s tune » (huit en tout sur cet EP qui prépare la sortie prochaine de l’album solo de David Darricarrère du groupe Smooth), a un côté dansant 80’s, confirmé par les suivants « Bright light » et « Night shield ». Viennent un « Fairy’s blow » fantasmagorique, un « Pleased to meet you » électro gothique, puis trois plages de remixes. Les chœurs féminins sont extras. dtwice.fr Elsa Songis

 

GATHA
« Fuir »
(Autoproduit)
VSQuatre titres composent cet EP, fruit d’une magnifique alchimie vocale et musicale. Au pays des rêves, plongé au cœur d’une forêt enchanteresse, marchant vers cette voix douce et profonde qui nous guide, mais aussi sombre et lumineuse qui envoûte. Rythmé par les différents glissements de l’archet sur le violoncelle, instrument phare de cette princesse des mots et des cordes. soundcloud.com/gatha Emilie Delaval

 

G.NOVA
« Misen »
(Autoproduit)
VSL’instrumental « L’écorce sensible » en 2009 avait créé l’émotion, la surprise. Les cinq titres de « Misen » sont faits de la même fibre, avec une nouveauté : la violoniste Yume est au chant pour le plus grand plaisir de tous. Kowasu est toujours aux percussions, Kasumi à la guitare et au shamisen (luth à trois cordes). Un voyage au Japon a fortement influencé ces compositions douces et délicates. gnova.bandcamp.com Elsa Songis

 

HILDEBRANDT
(Autoproduit)
VSUn univers musical résolument 80’s, des textes pleins d’images et d’émotion, promenade dans l’intime des êtres : le coup d’envoi solo du chanteur de Coup d’Marron est d’une sincérité acérée. Une légèreté gracile pointe toujours dans un rock sombre et volontiers métallique. La suite à écouter dans un album prévu cette année. facebook.com/pages/Hildebrandt Lise Facchin


HUGO KANT
« Leave me alone »
(Bellring)
VSDu groove irrésistible, il y en a beaucoup sur cet EP. En quatre titres (deux inédits et deux remixes), le plaisir est au rendez-vous devant tant d’inventivité, de manière de dépasser les limites du simple trip-hop pour se frotter au hip-hop et donner envie de danser. hugokant.bandcamp.com Mickaël Choisi



IGIT
« Like angels do »
(Autoproduit)
VSUne voix grave et enfumée, des morceaux empreints de blues, des rythmes groove et une sensualité d’écorché. Les titres sont également bons : « Million cigarettes » est une bombe qui accroche l’esprit et reste en tête.  » Don’t get me wrong » swingue une ‘histoire d’amour avec un rien d’élégance désinvolte. Très bel opus dont on attend vite un album pour se rouler dedans plus longuement. igitmusic.com Lise Facchin

 

JUNIORE
« Christine / Dans le noir »
Disques Entreprise
VSLe label Entreprise est une excellente start-up de pop française. Après les géniaux Moodoïd et Lafayette, ces entrepreneurs du bon-goût musical augmentent leur capital en investissant sur Juniore. Emmené par Anna Jean, divine fille spirituelle de Françoise Hardy, ce groupe de filles dévoile ses premières compositions. L’écriture est soignée, la musique séduit. Du néo-yéyé parfait. facebook.com/heyjuniore Romain Blanc

 

MARVIN JOUNO
« L’ivoire »
(Autoproduit)
VSCe jeune auteur compositeur interprète, né en Bretagne au milieu des 80’s, sort son deuxième EP après « Eclipse » en 2010. Les quatre chansons pop, en français dans le texte, font la part belle au piano, avec une section guitare, basse, batterie, de beaux chœurs féminins et un tempo bien balancé. Dans la voix un peu traînante, il y a du Biolay, du Murat ; les textes sont élégants, énigmatiques. marvinjouno.com Elsa Songis

 

KEPI GHOULIE & FOREST POOKY
« Forgetting things »
(Delete Your Favorite Records)
VSDeux chanteurs, deux univers différents. Les deux premiers titres évoquent les chansons pour enfants avec une structure très académique, une légèreté vivifiante et joyeuse. Les suivants sont plus classiques, aux accords plus pêchus, et restent dans cette ambiance folk qui caractérise ces quatre titres. Une belle combinaison de styles. deleteyourfavoriterecords.bandcamp.com Clara Tanquerel

 

MARQUEES
(Zébulon Prod)
VSÀ travers cet EP et un univers pop psychédélique qu’ils se sont appropriés, les quatre Nantais nous transportent dans une aventure au goût des séries de science fiction. Ils mélangent des sons propres aux années 60 et des sonorités plus actuelles créant paradoxalement une ambiance futuriste. soundcloud.com/marquees Clara Tanquerel

 

MCNOODLES
« Playground »
Swarm / After Before / MyMIB / QuietNoiseinc
VSAvec ces cinq titres mordant dans le rock-indé, la pop et la noise, le duo girondin (guitare / chant-batterie) poursuit ses expériences soniques entamées sur son premier album, « Focusing on the worst ». Toujours des compos aux accents tranchants et à la rythmique abrupte, avec des contrebalancements plus subtils. Les musiciens expirent une dynamique fluide dans une empreinte mélancolique et noire. mcnoodles.net Béatrice Corceiro

 

MOTHER OF TWO
« So lame »
(Sober & Gentle)
VSDeuxième EP pour ces musiciens accomplis fans des 90’s, une époque où le terme power-trio voulait encore dire quelque chose. On y retrouve la même joie explosive que sur le premier, avec encore plus de diversité. Sur « I want you to know » Pavement et Weezer se sont donnés rendez-vous, Ty Segall n’aurait pas dit non à « Don’t let me do it » et The Hives ont sans doute oublié d’écrire « Man ». On n’a rarement vu un quatre titres plus efficace. motheroftwo.fr Julien Deverre

 

NEMO NEBBIA
« En direct du brouillard »
(Seconde Lecture Records)
VS« J’fais du rap et non du slam, j’plane sur le son du tam tam, quelque part entre l’excellence et le bas de gamme, j’ai fait mes premières armes sur un vieux Tascam, quatre pistes, une ligne de basse, une batterie qui castagne… » Le Grenoblois égrène des textes fluides, lucides, à l’image d’une « Énième lune » en forme de mea culpa. Six titres inspirés aux samples atmosphériques, bien balancés. nemonebbia.com Elsa Songis

 

RADIO ELVIS
« Juste avant la ruée »
(Autoproduit)
VSD’autres auraient ployé sous le poids de telles évocations. Si l’on croise les ombres de Bashung ou Burger sur ces quatre titres, l’écriture témoigne d’une maîtrise impressionnante. Long ou court format, tout est si bien fait que l’on est pendu à ces mots et cette voix qui captivent. radioelvis.bandcamp.com Mickaël Choisi


RIEN
« 2 »
(Amicale Underground)
VSLe compte à rebours est lancé pour ce passionnant groupe en voie de disparition. Avant-dernière étape d’une discographie passionnante, ce quatre titres est plein d’audace, entre krautrock et post-rock, dans une ambiance de série B de science-fiction qui voit plus loin que les blockbusters. amicale-underground.org Mickaël Choisi


SANGALLY
« Ride to the stars »
(Autoproduit)
VSDamien Sangally a la musique dans la peau et ça se sent. Quelque part entre Ben Harper et Electric Guest, le jeune guitariste chante en anglais des titres pop-soul qui racontent tous une histoire, apparemment inspirées par un séjour londonien. Tout en douceur et avec classe, il superpose des chœurs bienvenus, une guitare sèche du plus bel effet et une voix impeccable. On regrettera seulement une pochette un peu trop marketée. soundcloud.com/sangally Julien Deverre

 

SWY
« Screaming without yelling »
(Autoprod)
VSLa dernière fois que l’on avait croisé le quatuor bordelais, c’était en 2011 sur leur premier album emballant « Some wasted years ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que la recette n’a pas changé : toujours ce rock vif et énergique, assez carré, qui ne manque pas de relief. Attention cependant à ne pas trop mettre la voix en avant et ainsi tomber dans l’emo, mais plutôt maintenir le cap rock 90’s que l’on aimait bien sur l’album. À bon entendeur ! weareswy.bandcamp.com Julien Deverre

 

TULSA
« Tulsa »
(Corida)
VS« Maria » débute par les grattements nerveux d’une guitare folk et la frappe soutenue des cymbales avant l’arrivée d’un chant féminin particulièrement majestueux. Les choses se mettent en place, l’Ouest américain débarque dans toute sa splendeur, mi-blues, mi-folk. Le quatuor bordelais, deux gars / deux filles, livre cinq chansons tout à la fois intenses et épurées, traditionnelles mais novatrices. deezer.com/tulsa Elsa Songis

 

WE ARE MATCH
« Relizane »
(Autoproduit)
VSOn se ne sait pas grand chose de ce groupe qui se présente comme un gang de chats, plutôt drôle comme première accroche ! Toutefois, cette nouvelle bande ne pratique pas la langue de félin quand il est question de musique… Ce premier EP détonne par la profondeur des mélodies, à la manière d’un M83. Ajoutez à cela la voix légère du chanteur et des arrangements efficaces pour un avenir prometteur. wearematch.com Jérémy Bignon

Publié le