“Blind-driving
(Gigors Electric Records)
No ShangsaPas de mots, ces musiciens français s’en passent parfaitement. Le trio (guitare, clavier, batterie) a la même configuration que Marvin, mais les similitudes s’arrêtent (presque) là. Frénésie et rigueur instrumentale sont aussi au rendez-vous et composent, tout au long des dix titres, un orage sonique impressionnant. Entre des aspirations metal, un fort penchant pour le noise et des rythmiques qui lorgnent vers le math rock, No Shangsa réussit un mélange parfait. Sans épuiser l’auditeur, le groupe offre des décharges courtes et violentes (“Hooker with a cigar”, “Heavy trip”, “Calling”), mais ne manque pas de s’étirer pour mieux varier les plaisirs (“La croisière abuse”, “Lethal tov”). Impressionnant par sa cohérence et l’énergie qui se dégage de l’ensemble, mis en valeur par une production sobre, “Blind-briving” est bien mal-nommé : loin d’être aveugle, le trio sait parfaitement où il va, et il est conseillé de les suivre. gigorselectricrecords.bandcamp.com/album/blind-driving
Mickaël Choisi

Ecouter avec deezer


Publié le