Orval Carlos Sibellius« Super forma »
(Clapping Music)
Celui qui se fiera à la pochette de ce disque sera bien en peine de savoir quel sens il va prendre. Orval Carlos Sibelius y glisse pourtant une assez bonne idée de l’atmosphère qui règne tout au long de ces onze titres. Surf music, indie pop, psychédélisme savoureux, ces ingrédients sont bien connus, mais tout l’art du musicien est d’avoir su les sublimer, dans une épopée d’une densité formidable. Les mélodies impeccables ne souffrent jamais de la longueur de certains titres, qui bénéficient de rebonds fréquents et d’une écriture qui voit les choses en grand. Ici, c’est à l’espace que l’on se confronte, et cette visée est salutaire pour le disque. Entre singles imparables (« Desintegração », « Asteroids ») et odyssées au long cours (« Archipel celesta », « Super data »), avec en plus une patine bricolée, empreinte d’une douce folie, Orval Carlos Sibelius redessine la carte d’une pop aux frontières plus que jamais floues. clappingmusic.bandcamp.com/album/super-forma

Mickaël Choisi
Ecouter avec deezer


Publié le