Jean-Louis Murat« Toboggan »
(Pias)
À l’écoute d' »Over and over », paru en éclaireur sur les plate-formes de téléchargement, rien ne laissait supposer ce que serait la facture du nouvel album. De par son parti-pris orchestral, peu éloigné de celui qui prévalait sur « Grand lièvre », ce morceau détonne un chouïa au milieu de ces nouvelles chansons réalisées en solitaire et à la maison par un Murat, pour le coup, particulièrement ludique. Ses jouets : ses instruments (guitare, piano, orgue, synthé, cuivre…) dont il tire une musicalité fascinante, sa voix dont il joue jusqu’à suggérer un dialogue sur le magnifique « Amour n’est pas querelle », et enfin le retour des cris d’animaux et bruitages divers, qui à l’époque du « Manteau de pluie » s’invitaient sur nombre de ses enregistrements. Extrêmement resserré, tout au plus 35 minutes, « Toboggan », premier opus de Murat à paraître chez Pias, est un album atmosphérique et mélancolique en totale rupture avec le précédent, l’œuvre d’un artiste résolument libre de ses choix. www.jlmurat.com
Alain Birmann
Ecouter avec deezer


Publié le