Mekanik Kantatik« Are you Kantatik ? »
(Kantatik Musik / Rue Stendhal)
Y’a d’la joie dans ce piano-là ! Un grain sérieusement dérangé aussi, le genre à vous filer une banane diabolique et à vous donner l’envie de faire quelque chose de parfaitement dingue. Nicolas Cante monte sur scène avec son piano, sa voix, son ordinateur, et bidouille les deux premiers avec le troisième. Et quelle bidouille ! Le clavier, d’abord d’un groove à la facture parfaite, glisse sans prévenir vers un univers déglingué, les cordes sautent comme dans un saloon douteux, on ne sait plus toujours où est la frontière entre humain et machine. Puis le son tire du côté d’une électro très eighties, limite dancefloor, avec un rythme méchamment mécanique et des textes à l’absurdité second degré au poil. On pense à Philippe Katerine. Mais le beat, au fond, reste définitivement jazz : c’est le tour de force de ce clown farceur qui n’oublie jamais d’être virtuose. Il se targue d’ailleurs d’une interprétation électro-crissante d’une Gnossienne d’Erik Satie. Folie contagieuse. www.kantatik.net
Aena Léo

Ecouter avec deezer


Publié le