MY LADY’S HOUSE

« Run in the South »
(Autoproduit)
De ce disque, il ressort un parfum d’ailleurs, de grands espaces, de passages qui évoquent plus souvent l’Amérique que l’Est de la France et Besançon, ville d’où est originaire ce groupe de quatre jeunes gens. My Lady’s House ne manque ni de talent, ni d’arguments pour séduire : en écartant le syndrome du folk sans saveur au profit d’une americana qui sait, au besoin, se faire brute et aride, le groupe met dans le mille. Très évocatrices, les chansons donnent en effet envie de prendre la route, au son des guitares et du chant en duo (mixte), qui s’adapte aussi bien aux titres électriques (« Run in the South », « Strike day ») qu’aux chansons sur lesquelles My Lady’s House retrouve l’essence pop-folk de ses débuts (« Now & there », « Daughter »). Il se dégage de la sincérité de ce disque, qui bénéficie d’une belle écriture, le rendant très attachant. myladyshouse.tumblr.com

Mickaël Choisi



© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste