Le reggae français reprend du rythme grâce à un groupe qui se fait de plus en plus remarquer au fil des concerts, festivals et albums.

Les neuf musiciens de Danakil ont débuté par des petits concerts dans la région parisienne, puis de tournées des plages en tournées des plages, ils ont eu accès à des scènes un peu plus grandes. Après six ans de

parcours, ils enregistrent leur premier album « Micro climat » en 2006, le second « Dialogue de sourds » en 2008 et le troisième album « Echos du temps » est prévu pour ces jours-ci.

La Jamaïque, terre de naissance du reggae fut, une terre d’escale pour les Danakil qui, en début 2010, s’y sont rendus pour composer et enregistrer les six premiers morceaux du nouvel album. Une rencontre avec

DaddyU Roy nous fait découvrir une étonnante version de la chanson d’Edith Piaf « Non, je ne regrette rien ». Et naturellement, le reggae étant d’essence africaine, la deuxième destination du groupe fut Bamaco, capitale du Mali, pays où se sont implantés de nombreux studios d’enregistrement tel que le H. Camara de Tiken Jah Fakoly ou encore le Studio Manjul, chez qui ils ont enregistré la deuxième partie de leur album.

Natty Jean, artiste sénégalais, est l’une des voix que les Danakil étaient venus chercher. Il participe donc à l’album sur la chanson « Free », qui est un mélange de langues et de cultures. « La route des songes » renforce cette recherche mêlant des instruments africains à la formation habituelle en début de morceau. Ce sont ces mélanges d’influences et de couleurs qui en font un album signé Danakil : « On essaie de ne pas tourner en rond, tout en gardant l’esprit qu’on a depuis le début ; on est fidèle à nous-mêmes tout en avançant. »

« Echos du temps » est peut-être une concrétisation des paroles de la chanson « Les chants de roses » qui était dans le second album :

« Parcourir le monde et voir ce que la vie propose. »

Leur tournée débutera en mars pour de nombreuses dates dans toute la France. A cette occasion, un album sera offert à chaque spectateur : « Un bel objet accompagné par quelques titres inédits» !

Clara Tanquerel

Photos : Marion Bargès, Hugo Bachelet & Clément Vallos


Publié le