« Clusterfucktabulous ! »
(Crucifux)

On ne prend pas les mêmes et on recommence. C’est dans un « Joyeux merdier » que Wattie (chanteur, fuzzy guitariste) reprend du service avec de nouveaux complices pour envoyer un punk-rock sauvage, made in Strasbourg. Si l’on devait choisir l’Album (avec un grand A) de la rentrée ce serait celui-là. L’alsacien a été mis de côté au profit de l’anglais pour un démarrage en trombes (ponctué d’un petit rot graveleux anecdotique). Sanglez vos harnais, vous êtes dans le Rock it Mountain anarcho-punk, sensations fortes assurées ! Montagnes russes buzzcockiennes et virages serrés ramonesques ; de quoi vous coller au siège avec des palpitations jusqu’au douzième titre. Ce n’est qu’au treizième, mais juste histoire de ne pas vous faire péter le cœur, que le freinage « The end » se fera en douceur. Toutefois, pas de répit pour les braves, avec un bonus track offspringuien qui pointe direct à deux cents à l’heure. www.deadend.fr

Maho

Ecouter avec deezer


Publié le