“La grange aux belles”
(Autoproduit)

Il faut une bonne dose de confiance en soi et un rien de narcissisme pour adopter ce nom de scène. Faut dire qu’Edouard a un parcours pour le moins atypique : la liste de métiers qu’il dresse dans sa chanson “Le ramasseur de balle” (au Vatican, dit-il) n’est pas si loin de ses propres expériences. Après avoir été (entre autres) éducateur en Albanie, cow-boy en Australie, pompiste et gardien de nuit, il se lance dans le saxo et joue pour des groupes en France et à travers le monde. Assistant de Ray Charles, il devient manager avant de se lancer en solo dans l’écriture et la composition d’un album. Avec sa voix chaude et nue, il fredonne des textes tantôt drôles tantôt nostalgiques, finalement conscient de la petitesse du monde qu’il regarde avec un certain détachement. Ses musiques douces et minimalistes portent ses chants tout à la fois très personnels et pudiques. Il crée un genre subtilement travaillé, propre, bien qu’un peu plat par moments. myspace.com/edouardadorsa

Mélodie Oxalia


Publié le