« Songes déments »
(Autoproduit)

Attention délice. Ces trois-là ont préféré se paumer entre les genres artistiques plutôt que d’emprunter les voies balisées, et c’est tant mieux. Ils métissent à tout-va le stand-up et le concert, l’électrique et l’acoustique, le sérieux et le léger. Clarinette, guitare et machines dessinent des boucles soul, groove et hip hop. Les ambiances sont délicates et grisantes. Le slam de Bastien scotche ; ses mots claquent, tournent, boulent, ruent dans les brancards et brassent les raclures. Il privilégie l’émotion à l’ironie désabusée. Son écriture, slalomant finement entre dérision et protestation, jongle avec les mots. Exemple sur « Avec les fleurs », où des noms de végétaux se cachent à chaque coin de rime : « chemises aux cols chics », « c’est la fin d’un cycle amen », « ce délit là »… La poésie subtile et vivante de ce trio grenoblois fouette les sens et caresse l’imaginaire. myspace.com/lesmotspaumes

Aena Léo


Publié le