“Votre monde est d’enfer”
(Carotte Production)

Amateurs de grands frissons, bienvenue dans l’univers de ces étranges personnages ! Sans savoir ce qu’ils vous réservent, préparez-vous à trembler… de rire. Ces quatre-là racontent des histoires drôlement sordides qui font penser aux Blaireaux (“A l’auberge du chat qui pète”) et au Cirque des mirages pour l’atmosphère. Politiquement incorrects, ils manient les jeux de mot vaseux avec brio et le mauvais goût avec talent. On dirait une fanfare de fantômes perdue dans le château de Dracula. Ca swing, ça jazz, ça balance, comme sur “Les vieux” dans une ambiance saloon ou “Les enfants des autres” avec une ironie proche d’un Didier Super. Totalement décomplexé au point de disserter sur “Le pet vaginal” et les filles “Moches et malheureuses”, Mac Abbe propose un style loufoque particulièrement bien rythmé. Les chœurs ajoutent une touche de mystère comme sur “Ma belle”. Les voir sur scène est à prescrire. myspace.com/macabbe

Lise Amiot


Publié le