« La vie en boucle »
(ICI label)

Il qualifie lui-même sa musique de blues picard. C’est pourtant loin de suffire pour définir le métissage coloré de ce troisième album. Les guitares vibrent comme celles des bluesmen de la Nouvelle Orléans et s’aventurent parfois du côté du rock, l’harmonica respire les grandes plaines du Far West. L’accompagnement, sans fioriture ni superflu, foisonne de pépites musicales aux accents d’Afrique, d’Europe de l’Est et d’Amérique latine. Noirey fait de ces quatorze titres un voyage où il mêle ses influences, avec pour fil conducteur, toutes les nationalités qui ont foulé le sol de la Picardie pendant la grande guerre. En français, il y raconte ses petites histoires d’hommes, tantôt raillant leur bêtise, tantôt détaillant ce qui les rend beaux. Il dénonce toujours les injustices. Sa poésie intimiste dessine des boucles chaloupées et groove où se croisent des amoureux, des tirailleurs et des guerriers. www.noirey.com

Aena Léo


Publié le