Rivkah« Second »
(Autoproduit)

Douce et étrange trouvaille cette Rivkah, avec ce nom qui sonne comme une invitation à partir pour les pays où il fait froid. Cependant, la demoiselle vit à Paris et a écumé plusieurs lieux de la capitale, seule au piano, où son univers si particulier s’est alors développé. Vite remarquée, elle a dès le début été soutenue par le groupe Herman Düne. Pour ce second opus, l’auteure s’est encore entourée d’amis avec la participation judicieuse de This is the Kit aux chœurs et banjo. L’alchimie est surprenante : un piano souvent crépusculaire accompagnant ce timbre fragile et assuré passant sans cesse du grave à l’aigu avec une facilité déconcertante. Un équilibre délicat oscillant entre le minimalisme et l’onirique, entre le naïf et le profond. Les voix sont envoûtantes, comme sur ce « Silly girl » où la belle ondule sur des airs d’orient tout en restant ancrée dans une pop dark à la PJ Harvey. Un album simplement beau. myspace.com/rivkahsongs

Isabelle Leclercq


Publié le