MarteauMatraque« Marteau Matraque »
(Autoproduit)

Avez-vous déjà entendu une fanfare free-jazz ? Le concept paraît fou. Le résultat l’est plus encore. Ça part dans tous les sens. C’est dérangé et déroutant. Mais Marteau Matraque va même plus loin. C’est free, d’accord. C’est jazz, très bien. C’est une fanfare, certes. Mais c’est aussi rock, et même punk. C’est une performance musicale, mais également vocale. De sa voix sombre et torturée, Damien Grange évoque nécessairement Captain Beefheart. Marteau Matraque semble réinventer les expériences musicales et sonores complètement loufoques, que seules les années 70 avaient osé produire. Un son que l’on n’a pas l’habitude d’entendre. Une originalité qui ne peut être que louable pour une fanfare. Une expérience inclassable dans un genre déterminé. Les treize pistes ne s’écoutent ni facilement ni dans n’importe quel contexte. Marteau Matraque est véritablement marteau. Mais c’est décapant et vivifiant. myspace.com/marteau4

Christophe Payet


Publié le