KillForTotalPeace« Kill for »
(Pan E. R. / Module)

« Rock’n’roll saved life » dit le dicton. Mais avant la délivrance, Kill for Total Peace impose la frénésie de guitares fuzz et le déluge synthétique. Dès l’entame martiale, les bons petits soldats du rock policé sont éconduits, ça pétarave grave ! Le fantôme de Syd Barrett parade ensuite sur une ballade folk psychédélique indispensable pour tout gourou qui se respecte : « Fuck dreams ». Plus loin « Le jeu d’échecs » se la joue mat à coup sûr, car il tire stratégie auprès des démiurges pré-punk électroniques new-yorkais Silver Apples. Avec le Velvet hypnotique de « White light / white heat » et Suicide, c’est un des spin doctors avoués de cette armée sonore. Un petit pincement d’émotion nous fait retrouver des notes communes avec d’autres ex-jeunes âmes rock’n’rolliennes, les Dum Dum Boys. En tout cas, on est pressés de subir ces assauts de pacification singulière en concert, sous l’éclairage bienvenu des stroboscopes. myspace.com/totalpeace

Vincent Michaud


Publié le