Capharnaüm

Hidden Bay Records

Disque de l’acceptation de soi, de son identité, de son orientation sexuelle, de sa voix et de sa capacité à écrire et chanter ses propres chansons, ce premier album séduit autant par sa qualité artistique que par son authenticité. Derrière ce qui passe de prime abord pour un maniérisme un peu artificiel et un aspect caricatural (esthétique gay en étendard, gimmicks des années 80), c’est finalement une irrésistible force sensible et une sincérité touchante qui l’emportent. Amalgamant ses multiples sources d’inspiration, films de David Lynch, chanson française à tendance dark (Mylène Farmer et RoBERT), post-punk des 80’s, synthpop ou encore EBM, Leny Müh façonne une sorte de cold wave cinématographique et mélancolique tendant parfois vers une dureté électro-industrielle. Ne craignant aucun excès de confidence, il dresse le tableau d’une vie éternellement traversée et tourmentée par les affres du cœur et du corps à travers des textes travaillés avec soin et profondément intimes.

Site de Leny Müh

 JESSICA BOUCHER-RÉTIF

À écouter en priorité : “Coup de blues”, “Deus ex machina”, “Divine Divine”.

 


Publié le