La Malhonnête

L’autre distribution

Jeanne RochettePlus qu’un album, ce nouvel effort de la chanteuse est le cri libérateur d’une artiste qui, privée de concert, grave sur disque toute l’énergie habituellement réservée à la scène. Le résultat apparaît dichotomique. Face A, la chanteuse biberonnée aux classiques de la chanson française, diction impeccable, texte travaillés et une grande finesse dans la façon d’interpréter le verbe. Face B, le ton monte inexorablement à l’instar du volume et du niveau de saturation des guitares. Pas vraiment un album de rock français mais un subtil agrégat de rock’n’roll et de chanson où l’aspect brut de décoffrage de la production assurée par ce vieux barde de Kim Giani (cf. le traitement des batteries), contrebalance intelligemment l’élégance naturelle du piano et de la chanteuse au timbre de voix ouaté. Alors, malhonnête, Jeanne Rochette ? Espiègle plutôt, elle qui a réussi jusqu’ici à planquer son perfecto de cuir noir sous son costume de scène. Une belle réussite !

>> Le site de Jeanne Rochette

RÉGIS GAUDIN

À écouter en priorité : Coco, Chacha Décomplexé, Pas Dupe


Publié le