Stillness

Yotanka Records

LAETITIA SHÉRIFF StillnessEn ces temps de confinement, le quatrième album de la Rennaise semble par son titre faire écho à l’actualité. Il a pourtant été enregistré avant qu’une épidémie freine nos élans et l’immobilisme dont il traite est le fruit d’autres causes. Contre la sclérose sociale, “People rise up” chante, toutes guitares dehors, la révolte politique du peuple ; contre l’inertie individuelle qu’induit la dépression, “Deal with this” incite, appuyé par l’énergie chaleureuse des cuivres, à un sursaut salvateur. Si Laetitia Shériff trouve dans ses projets collaboratifs annexes l’occasion d’expérimenter, elle se place, avec sa discographie personnelle, dans la filiation du meilleur du rock des nineties. Ramassé, vibrant et direct, l’album, alliant la véracité sauvage d’un enregistrement “live” à un subtil raffinement sonore, se balance entre douceur et impétuosité. D’une efficacité autant sonore qu’émotionnelle, il témoigne d’une écriture brute et d’un usage instrumental ramené à l’os qui évoquent certaines grandes musiciennes américaines contemporaines, Shannon Wright et Scout Niblett en tête.

>> Le site de Laetitia Shériff

JESSICA BOUCHER-RÉTIF

À écouter en priorité : “People rise up”, “Deal with this”, “Go to big sur”.


Publié le