“Hands”

 

Présentation

« Je suis Mey, auteur-compositrice-interprète. J’ai sorti mon premier EP With the lights off l’année dernière et je m’apprête à sortir mon premier album du même nom, dans les mois à venir. Je définirais ma musique comme une pop assez sombre, aux influences rock et trip-hop, entre autres.
J’ai décidé de faire passer mon apparence au second plan dans ce projet, en apparaissant toujours dans une forme d’obscurité ou de clair-obscur, d’où le titre “With the lights off”. C’est une façon pour moi de questionner la façon dont la société enferme les femmes dans leur apparence, et dans un rôle “d’objet de désir” au lieu d’être considérées comme sujets à part entière. »

“Hands”

« “Hands” est un morceau qui célèbre la connexion physique, charnelle entre deux personnes. En prenant pour point central l’écriture les mains, j’en fais dans la chanson l’objet principal du désir, une muse, une inspiration.
C’est une partie du corps que je trouve très sensuelle, mais ce n’est pas forcément la première à laquelle on pense lorsque l’on parle d’amour physique ou de sexualité.
Je trouvais que c’était une façon poétique de parler de cette connexion, qui laisse de la place à l’imaginaire et au fantasme. »

Clip

« C’était très important pour moi que, dans ce clip, l’utilisation des corps soit pensée. Je voulais montrer des corps qui soient vrais, qui ne soient pas des corps de mannequins, et surtout pas retouchés. Je voulais aussi qu’on évite les clichés : les hommes hyper musclés, les femmes à la plastique « parfaite » … Je tenais également à une parité hommes / femmes et à une représentation de la relation charnelle hétérosexuelle et homosexuelle.
J’ai tourné moi-même la moitié des images de ce clip, sur fond noir. Pour la seconde moitié, la collaboration avec la photographe Marion Colombani s’est donc imposée à moi comme une évidence, parce qu’elle sait montrer la beauté de la vraie peau, du naturel. Elle sait mettre en valeur les aspérités, la texture, le grain de peau, les imperfections…  On a aussi fait appel à deux danseurs très talentueux pour ce clip : Marie Guérin et Ralph Désiré.
Moi-même en tant que femme, j’ai mis beaucoup de temps à me réconcilier avec mon naturel, et c’est en grande partie à cause de tout ce que j’avais intégré depuis petite à travers la culture, les médias… et une vision de la beauté déformée et malsaine. J’ai donc réalisé pour ce titre, le clip que j’aurais aimé voir adolescente, à l’époque où les corps étaient objectivés, et hyper-retouchés : quelque chose de plus brut et d’inclusif. »

Projets

« Je suis actuellement en train de finaliser mon premier album With the lights off qui sortira courant 2021. À plus court terme, je m’apprête à sortir dans les semaines à venir l’intégralité d’un live que j’ai donné à Louviers (Normandie) entre les deux confinements. En ces temps difficiles pour le monde du spectacle, je suis heureuse de pouvoir, grâce aux outils numériques, partager un peu de live avec mon public… Même si évidemment, ça ne remplacera jamais la vraie rencontre live ! »

>> Site de Mey

 


Publié le