L’artiste toulousain Al’Tarba a plus d’un tour dans son sac. Passée la déception de devoir attendre un temps plus clément pour sortir La fin des contes, son deuxième album solo chez I.O.T. Records, le beatmaker a décidé de se lancer dans d’autres projets encore plus fous. De fait, pour continuer, tant bien que mal, de faire vivre la musique et d’en exposer toute sa richesse, Al’Tarba a sorti sa blouse blanche de scientifique et s’est investit dans un studio-laboratoire qu’il s’est amusé à rebaptiser Cabinet des curiosités.

Cette parenthèse sera l’occasion pour l’artiste de prouver une nouvelle fois l’étendue de ses inspirations et l’infini de sa créativité. Chaque vendredi sortira donc un morceau, fruit de la rencontre entre rappeurs, chanteurs, musiciens classiques et beatmakers. Les collaborations mélangeront les styles, les voix et les instruments pour un résultat hybride et innovant.

La première réalisation de ce Cabinet des curiosités est une collaboration entre Al’Tarba et Mounika, également beatmaker. Leur morceau, “Le jour”, sort aujourd’hui et nous plonge dans une ambiance lo-fi et onirique.

 


Publié le