Jachère – Portrait en mouvement

Média pop éditions. 176 pages. 15 euros.

“Je couche toujours le premier soir et dans mon esprit, c’est souvent pour la vie.” Cette phrase, posée en accroche en quatrième de couverture, est sans doute la plus révélatrice du livre. Car en femme libre, presque en veuve joyeuse, Chloé Mons a su, après avoir fait le deuil d’un amour sublimé (voir Let go, son précédent et premier ouvrage), retrouver le goût de vivre et d’aimer. Le livre s’appelle Jachère mais Chloé n’est l’est pas vraiment, en jachère, même si le deuil, donc l’abstinence, a duré plusieurs années.

Dans cet ouvrage addictif, elle raconte à sa manière les quelques aventures qui ont marquées sa vie d’après, celle de la page tournée mais toujours vivace dans le souvenir. Ponctué par des extraits de ses derniers albums, elle raconte sa résilience en Afrique avec sa fille Poppée, mais aussi ses aventures en famille avec son frère Ferdinand ou sa mère. Elle se livre en toute intimité, côté couette comme coté femme et plus. 170 pages plus tard, tout se tient et on a qu’une envie : la revoir tant Chloé sublime l’instant ! À défaut, on pourra toujours relire ce portrait en mouvement à dévorer d’une traite.

Patrick Auffret


Publié le