La traversée

Microcultures

Bertrand BetschL’écriture, la composition sont chez cette figure indépendante de la scène française, un long chemin salutaire nécessaire à l’apaisement de sa belle âme tourmentée. Ce nouvel et 8ème véritable album est peut-être le plus intime et le plus assumé de sa passionnante discographie, qui pourraient être considérée comme la fratrie complice d’une grande famille nombreuse. Il poursuit ainsi les élans introspectifs de Tout Doux et renoue même avec la mise en abime d’anciens titres aussi emblématiques que “Les hommes douleurs”. Face aux doutes et aux épreuves de l’existence, il oppose sans excès, ni pathos, 10 déclarations sincères et apaisées, avec la justesse des mots, la poésie des métaphores, mais aussi les humeurs de l’instrumentation. Véritable stakhanoviste de la chanson artisanale, il a compensé musicalement la modestie de ses moyens techniques avec ingéniosité, pour faire ressortir sa tendre voix intérieure solitaire, philosophe et lucide, plus touchante et attachante que jamais.

À écouter en priorité : “A la fin”, “ L’échappée”, “ Rendez-vous”.

LAURENT THORE

>> Site de Bertrand Betsch


Publié le