Les ouragans gris

Autoproduit

Bruno BisaroArtiste protéiforme, militant LGBT, et auteur en 2013 de Beaujeu, un premier album dont pour des raisons personnelles il n’a pas assuré la promotion, Bruno Bisaro remet le couvert pour une expérience au long cours (plus de 50 mn) qu’il présente comme une œuvre autant littéraire que musicale. D’obédience pop-folk, la musique prend à l’occasion des accents country (“As-tu croisé la vieille Europe ?”), des accents tziganes également (“Les ouragans gris”). Magnifiquement orchestrées par Julien Vonarb, les chansons conçues sur plusieurs années ont connu différentes versions, avant de trouver ici leur forme définitive. Si le propos est nostalgique et néanmoins en phase avec le monde actuel, il se veut politique aussi, notamment sur les textes de “Nos jours meilleurs” et “Nice” dits respectivement par les récitants Charlotte Costes-Debure et Frédéric Cuif. Œuvre collective s’il en est, et revendiquée comme telle par son créateur, cet opus séduit par son éclectisme musical et son engagement textuel.

À écouter en priorité : “J’ai paradé”, “Premier amour” et “Je viens”.

ALAIN BIRMANN

>> Site de Bruno Bisaro


Publié le