Huile

Autoproduction

Atelier TorduAutrefois « rock fort », l’habitué du troquet médiatique lui préfère désormais l’expression de « rock mort » (et supposément enterré). Penses-tu : c’était mieux avant, mon Lemmy… On s’en remet une petite (nostalgie) ? Revanchards, le hip-hop et le metal en profitent pour cracher sur la tombe oubliant que celui-ci s’est brillamment mélangé au 1er dans les 90 ou qu’il reste l’aïeul respectable du second. Un aïeul dont la disparition mainstream et la dilapidation de l’héritage n’ont jamais signifié une fin de vie… Bien au contraire ! Telle une cure revigorante, le rock réoccupe sa place initiale : la marge. Et ce ne sont pas ces 5 Vendéens qui prétendront l’inverse, réhabilitant dans leur 3e effort la tradition du rock’n’drôle et de l’accordéon, chantant les œufs-durs-mayonnaise et datant la mort du punk à l’arrivée de la calvitie… Pas étonnant qu’Ultra Vomit y fasse un saut : à défaut d’un même genre (le metal humoristique), c’est déjà la preuve d’une communauté d’esprit.

À écouter en priorité : “Les retraites kamikazes“ ; “La calvitie“.

SAMUEL DEGASNE

>> Site d’Atelier Tordu


Publié le