DELEO

Bleu Horizon

Nouveau venu dans la jolie scène pop montpelliéraine, Deleo risque bien d’exploser très vite tant au niveau national qu’international. Leur premier EP montre en effet un groupe a la maturité certaine et déjà sûr de son fait.

Formé en 2017 par Denis Navarro, Deleo débute comme un duo avant l’arrivée de nouveaux musiciens et d’une chanteuse qui ont tous bourlingué dans différentes formations de la scène locale. Les choses vont très vite pour eux avec un développement artistique très rapide pour un si jeune groupe qui les voit promis à de bien belles choses. D’autant plus que les Languedociens ont travaillé avec James Sanger, connu pour son travail avec des artistes comme Dido, Keane, Suede…

Il est très rare en effet qu’un groupe qui n’a encore rien sorti puisse travailler avec un producteur de cette envergure. Intéressé par le projet qu’il découvre via une plateforme musicale, James invite le groupe dans son studio normand, le VibeyStudio: « Il avait entendu notre morceau “Unfair”. Il nous a contacté très vite en nous disant que le morceau lui plaisait, qu’il trouvait notre son intéressant et que l’on pouvait faire un truc ensemble. Son planning était extrêmement chargé jusqu’au printemps 2020 mais il a finalement réussi à nous caser plus tôt. Nous sommes montés en Normandie en décembre dernier et avons enregistré là-bas. James est devenu plus qu’un producteur pour nous. C’est comme un mentor. Il nous explique plein de choses sur le son, les arrangements. C’est un plaisir que de travailler avec quelqu’un de ce niveau. »

Ces sessions accoucheront d’un EP (à sortir à l’automne prochain) et d’un album (qui paraîtra quant à lui en 2021).

 

DELEO

 

À l’écoute de leurs morceaux, on sent que ces nouveaux venus ne viennent pas de nulle part tant leur son s’avère léché et élégant. Influencé tant par le trip-hop de Tricky ou d’Archive que par la pop de Foals ou d’Elbow ou encore par les expérimentations sonores de Radiohead, Deleo met déjà la barre bien haute avec ce premier EP comme en attestent les titres “ Unfair” ,“ Mythomania” ou “Game over”. Par la faute de la crise sanitaire actuelle, ce 4 titres qui aurait dû voir le jour d’abord en mai dernier, puis en juin, sortira finalement en octobre prochain.

À l’image de sa pochette, la musique du quintette fait ressentir la douceur maritime, la sensualité de la vague, de cette eau qui vous berce et vous enveloppe, comme le dit Denis Navarro, fondateur et guitariste du groupe : « Il y a clairement dans notre musique cette sensation aquatique, c’est vrai. Et puis j’adore la plongée. C’est l’une de mes grandes passions. »

Si la scène musicale montpelliéraine a longtemps été dominé par le punk (les mythiques OTH et Shériff), puis par la noise, une nouvelle vague pop a envahi la ville depuis maintenant plusieurs années avec des groupes comme Poussin, Volin, My Favorite Horses et aujourd’hui Deleo. Si chacun a son univers musical propre, ces groupes ont en commun une certaine sophistication et une élégance tant dans l’attitude que dans le son.

En attendant la sortie de leur quatre titres, on pourra patienter en écoutant leur nouveau single “Mythomania” qui vient tout juste de sortir et en revoyant leur récente session live faite durant le confinement qui confirme l’énorme potentiel du groupe.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Deleo


Publié le