Pays vaincus

CBE

Corte RealParce qu’il était contemporain de Christophe Colomb, l’histoire a oublié Gaspar Corte-Real, explorateur portugais disparu en mer après avoir abordé les côtes du Groenland et de Terre-Neuve. La Souterraine n’est guère passée à côté de la musique de Corte Real, marin et musicien mystérieux à la folk bouleversante. Son dernier disque nous emmène pour onze ballades en des “pays vaincus”, dans un orientalisme mélancolique, alcoolisé et empli du spleen baudelairien de “Luxe, calme et volupté”. Une poésie fragile, murmurée par une voix rauque et fatiguée par l’émerveillement, soutenue par des guitares parfois surf ou slide, des synthés rêveurs et quelques rythmes insulaires, qui ne touchent jamais aux clichés exotisants. Avec la participation des deux maîtres de la chanson, Baptiste W. Hamon et Charlie O, le Français en exil nous entraîne dans une douce ivresse introspective entre l’Indonésie, les verres de Fernet Branca et les plages déchues.

À écouter en priorité : “Pays vaincus”, “Opium”, “Tous les secrets du mauvais monde”.

LOU MARECHAL

>> Site de Corte Real


Publié le