“Bloody Mary”

 

Après “No Irish, no blacks, no dogs”, le trio européen Monitors revient avec un clip confiné pour leur titre “Bloody Mary”. Appelé Quarantine Session, il montre le trio coincé aux quatre coins de l’Europe, dans leurs régions d’origine : Bosnie, Liverpool et Paris. Le titre “Bloody Mary” s’inspire de Bad Lieutenant, le film d’Abel Ferrara qui suit un flic pourri et drogué qui accumule des dettes – joué par Harvey Keitel -, sauf qu’ici le protagoniste est une femme. C’est un titre dédié aux esprits démoniaques et marginalisés. Un peu à la façon d’un Depeche Mode dans “Personal Jesus”, Monitors sort sa synthpop très libératrice. Dommage que le titre ne dure que 2’28. Surfant sur l’autodérision, le groupe a décidé de faire avec les moyens du bord :  un plan fixe de chacun, les uns à côté des autres. Entre le multi-instrumentaliste presque blasé, allongé sur son parquet, à qui sont chat tient compagnie, mais aussi le batteur qui prend tout ce qui lui tombe sous la main pour jouer, en oubliant parfois de mettre un pantalon, mais pas de mettre une jolie toile de fond en velours, et enfin le chanteur certes allongé dans sa baignoire à lire la presse people mais en costume cravate et lunettes noires, il s’agit peut-être de l’un des meilleurs clips de confinement.

Solène Balleja

>> Site de Monitors

 


Publié le