Don Idiot

Hellzapoppin Records, Muddy Holy, WeWant2Wecord

Don idiotPierre Donadio a cette faculté de mettre en musique un monde désabusé et perverti, où l’abîme ainsi approché lui fait caresser l’intime. Il avoue innocemment avoir des “Soucis” pour mieux faire glisser sa pop lo-fi vers ses turpitudes. Accompagné de “Lilli ”, de “Roger & Samantha” ou de “Toute cette faune ”, qui envahit son monde intérieur, il voyage pourtant seul vers son spleen à bord d’un “Taxi pour l’oubli ”. Fuit-il la déchéance des sentiments ? Naïvement, il décrit les premiers moments d’une brève histoire d’amour, se rend soudainement compte que le ver est dans le fruit et qu’il n’y a plus d’espoir. L’amertume pénètre son esprit. Alors, le temps paraît s’étirer, les “Weekends sont des semaines” et la mélancolie s’installe dans un dialogue entre chant déraillé et transition parlée. Rien n’est calculé, tout est spontané. “Ciao bye bye” est un adieu poignant et vibrant. Dans la crasse et la noirceur des bars, il s’abandonne définitivement. Il est résigné, “C’est comme ça”.

À écouter en priorité : “Ciao bye bye”, “Miss solitude”.

DIEGO GIL

>> Site de Don Idiot


Publié le