“Going Under”

 

Sarah Amsellem est une artiste qui nous a déjà à de nombreuses reprises beaucoup ému. Une poète dans l’âme qui ne cesse de surprendre tant par sa musique que par ses textes. Alors confinée, comme nous tous, Sarah continue dans la voie de la composition musicale. Elle propose, pendant cette quarantaine, un album complet écrit pendant, et pour, le confinement !

Portée par sa propre créativité, elle dévoile tout au long de cette période les morceaux de ce tout nouvel opus, Hidden Echoes, un projet entièrement fait main.

Quelques notes et sa voix angélique et caverneuse. Sarah transpose sa poésie en chanson, alors que devant nos yeux les arbres se déploient. Filmé en pleine forêt, le clip vient poser une note de fantaisie au texte que l’artiste a elle-même écrit. Un début planant, presque oppressant, bien que la caméra nous emmène dans un espace ouvert (que l’on connaît que trop peu en ce moment), Sarah Amsellem murmure à nos oreilles tel un esprit de la forêt. Ses mots (ou maux) viennent résonner à nos tympans et les imprégner, comme les arbres qui se reflètent dans l’eau plane. La musique et les paysage jouant à l’ostinato le temps de nous plonger un peu plus dans cette atmosphère onirique. Puis enfin, sous un ciel surmonté d’un voile grisé, au bord d’un ponton, sa voix s’élève, rajoutant à cette tension presque dérangeante une infinie beauté. Le morceau dure 6 : 27 minutes d’intenses tournoiements, un long poème qui laisse peu à peu la brume se lever et entrer la lumière. Un plaisir oculaire et un doux songe à l’écoute.

Le clip de “Going Under” a été réalisé par Renaud de Foville, qui a d’ailleurs mis en image tous les clips de cet album, dont ceux déjà sortis pour le moment : “Brooklyn Mars”, “Way to Alaska” et “Spirit of the Sea”. Cinq nouveaux clips sortiront dans les deux prochaines semaines !

>> Site de Sarah Amsellem  


Publié le