Cimes

Upton park

VolinPoétique sans être affecté. Très français dans le fond puis bien anglais dans la forme. Vaporeux et léger puis compact et solennel, le deuxième album des Montpelliérains surprend et innove sans décontenancer. La musique du trio invite à l’exploration en forme de grand écart. L’introspection d’abord (“Descendre en soi”) puis l’invitation à l’errance (“Cimes”, “L’élan” ou “Partir”) et l’indécision parfois nécessaire (“Entre deux rives”). La simple authenticité du texte côtoie ici une certaine virtuosité des instruments et des émotions. Guitares gorgées de « crunch » comme un fruit mûr, ou en arpège indolent, brume enveloppante de sonorités sidérales, écrans de fumée, saccades violentes comme les convulsions d’un épileptique, cris déchirants de créatures esseulées dans la nuit, changement d’accord surprise qui fait frissonner, électrique puis acoustique… C’est bien un désir d’évasion et de mouvement qui anime la formation sudiste : « J’ère, je meurs, je me saoule au grand air. »

À écouter en priorité : “Entre deux rives”.

HENRI MASSON

>> Site de Volin


Publié le