“Organic Sacrifice”

 

Jamais le desert rock n’aura aussi bien porté son nom. Les membres du trio Dirty Sound Magnet ont l’allure de prophètes avec ce titre dont l’univers prend place dans un monde dystopique. Les hommes ont déserté les villes et vivent en confinement. Et s’il vous vient à l’esprit que les rockeurs jouent avec l’actualité, leur album dont est issu “Organic sacrifice” est sorti en octobre 2019.

« Oh look, there ain’t no fooling around
There ain’t no movement at all
Some day, there won’t be cities no more
People will be staying put
No children playing outside »

Prophètes, vous avez dit ? Comme un air de déjà-vu. Le clip, réalisé par Michael Maillard, suit le trio au milieu de villes à l’abandon, où le soleil a brûlé jusqu’aux mauvaises herbes. Une terre où tout est redevenu poussière. L’ambiance mystérieuse rappelle de bons vieux westerns et les paysages du Dust Bowl. L’esthétique du trio est imprégnée de ces images : le morceau « a été enregistré en live, à l’ancienne, avec des instruments acoustiques tel que le balafon, des guitares westerns et du bouzouki grec. Ils viennent donner une couleur résolument vintage à l’album. Ces textures sont familières et proche de la nature. »

GABRIEL VERHAEGHE

>> Site de Dirty Sound Magnet


Publié le