Shajara

La Compagnie du Facteur Soudain

Yann-Gael PoncetSi la musique peut aider à ralentir les effets dévastateurs d’une mondialisation galopante sur l’environnement et sur les cultures des minorités ainsi souvent réduites au silence, alors Yann-Gaël Poncet sera son porte-étendard. Pour cela, le violoniste a commencé voilà maintenant 9 ans un sacerdoce sous la forme de voyages, les Transcontinentaux (TNLs), qui l’amènent de continent en continent, violon à l’épaule, à la rencontre de peuples, avec comme langage commun la musique. Pour ce troisième volet de l’aventure, dont le thème principal est la célébration de l’arbre, le Maghreb est l’occasion de mixer l’électro-jazz du musicien-voyageur avec les musiques traditionnelles à travers la collaboration avec le musicien tunisien Mounir Troudi. Shajara est également un spectacle dont la bande-son chantée en français et en arabe (“Vent de sable”, “L’endroit d’où les rêves s’élancent”, “Houyam”, “Mesquina shajara”), dégage un sentiment d’humanité et d’apaisement comme on en ressentira rarement.

À écouter en priorité : “La forêt brûle”,“Vent de sable”, “Houyam”

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Yann-Gael PONCET


Publié le