Stellar Dream

Nice Prod

Stellar Dream “Starting from nowhere” commence avec des crissements sur des cailloux, premiers pas d’un projet qui a trouvé sa genèse lors d’un voyage en Islande, terre qui mêle la glace et le feu à l’instar de la musique du multi-instrumentiste franco-portugais dont le talent explose réellement ici. Tel un geyser, Stellar Dream fait gicler ses sons chauds heavy et psyché dans un style qui fait honneur aux maîtres, les Led Zeppelin, Black Sabbath d’un côté et, de l’autre, Dream Theater ou Brian Jonestown Massacre comme sur “Just like you”. A certains moments, émergent même des sons trip-hop façon Massive Attack de la meilleure époque, ralentissant le tempo pour mieux faire ensuite exploser une énergie cosmique (“Down your tears”, “Be my guest”) à laquelle seul le cotonneux “My love, my friend” parviendra à échapper. Et quand vient le tour de “Heaven’s curse”, le dernier titre de l’album, c’est encore étourdis que l’on réalise que l’on a dans les mains un disque vraiment hors-norme.

À écouter en priorité : “Starting from nowhere”, “Just like you”, “Heaven’s curse”.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Junior Rodriguez 


Publié le