Et si j’étais à des années-lumière

Ad litteram

Cédrik St-OngeOriginaire de la petite ville de Caplan en Gaspésie, ce jeune homme nous avait offert un premier EP prometteur en 2017 sur lequel on le voyait collaborer avec Louis-Jean Cormier. Son premier album, enregistré au studio Dandurand à Montréal, nous arrive aujourd’hui. Cet opus est une vraie réussite, une belle balade qui emporte l’auditeur tout au long des quatorze plages qui le composent. Il y a là un vrai univers. Les mélodies s’avèrent superbes et la voix enchanteresse. Le jeune auteur-compositeur n’a pas son pareil pour créer une musique planante, une sorte de folk ambiant, langoureux au spleen contagieux. On navigue dans une atmosphère cotonneuse qui joue merveilleusement sur les ambiances. On pense à Karkwa ou encore au groupe culte Harmonium avec des envolées qui rappellent le meilleur du rock progressif. Un disque qui demande nombre d’écoutes pour plonger dans ses méandres et en comprendre toute la richesse. Incontestablement un talent est né.

À écouter en priorité : “L’astronaute”, “Manège”, “Les grands voyages”.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Cédrik St-Onge


Publié le