Microdose

Grosse Boîte

FRED FORTINDès les premières notes de l’enregistrement, quiconque connaît l’univers de l’artiste peut se demander si le natif du Saguenay (terreau musical fertile du nord-est québécois) s’est tourné vers les ondes commerciales. La flûte traversière de la pièce titre, avec ses mélodies de guitares et ce refrain chanté en toute douceur, donne l’impression d’écouter une composition oubliée du groupe Harmonium avec sa sonorité léchée… Mais le texte détonne solidement de cette impression fleur bleue en démontrant qu’il n’en est rien ! Les chansons suivantes emportent l’auditeur dans une montagne russe d’émotions et de styles différents. Certaines pistes rappellent Gros Mené, son projet parallèle avec Olivier Langevin (Galaxie), dans un grand boucan de sons et de bruit, avec une sonorité bien sale, remplie de réverbération et de grosses distorsions. D’autres, plus intimistes, ramènent dans des contrées où la poésie imagée dépeint des histoires magnifiquement sordides, empreintes de vérité.

À écouter en priorité : “Électricité”, “Cracher en l’air”, “Zéro-trois-quart”.

PASCAL DESLAURIERS

>> Site de Fred Fortin


Publié le